Comprendre son animal

Comprendre son animal

Votre animal de compagnie est un membre à part entière de la famille. Non seulement il partage la maison avec vous mais plus que ça, il est présent à chaque moment de votre vie ou presque.

À ce titre, comme vous, les chiens et les chats ont leurs envies et leurs besoins.

Des besoins, d’espace, de temps, de repos, de jeu… différents des vôtres et dont il est essentiel de tenir compte pour bien se comprendre et profiter d’un quotidien agréable. Petit bonus, en suivant ce conseil vous assurez son bonheur mais également celui de votre famille.

Respecter son espace et ses besoins

Le chien et le chat possèdent des instincts et des réflexes propres à leur race. Si certains sont présents dès la naissance, d’autres sont acquis grâce à l’apprentissage auprès des parents dès les premières semaines de la vie.

Ainsi, lorsque vous adoptez un animal, gardez en tête que vos critères de vie sont différents des siens. Cette différence peut être à l’origine d’incompréhensions, c’est pourquoi il est important de connaître et de comprendre les comportements propres à chaque espèce.

Attente ou besoin, il peut s’agir de communication mais aussi d’espace ou d’activité.

Les comportements indésirables, signe de frustration

Malgré l’amour que nous portons à nos animaux, il arrive que notre méconnaissance vis-à-vis de leurs comportements fondamentaux conduise à l’incompréhension puis à l’apparition de troubles du comportement.

  • Comprendre son chien

Bien souvent les animaux sont choisis sur des critères esthétiques et non comportementaux. Cependant, pour bien comprendre son chien, il faut avant tout savoir de quoi il a besoin.

Par exemple, selon leur race et leur lieu de vie (appartement ou maison, jardin ou non), les chiens ont besoin de plus ou moins d’activité.

Ainsi, si la distance parcourue varie, une ou plusieurs promenades quotidiennes restent indispensables. Un manque d’exercice ou d’interaction entre le maître et son chien, mais aussi entre le chien et ses congénères, peut pousser l’animal à l’indifférence, à l’excitation ou même à l’agressivité.

En réponse, il utilisera l’aboiement, le grognement, la mutilation, la fugue…pour tenter de faire comprendre sa frustration. D’autres signes tels que le placement des oreilles ou de la queue, pourront vous aider à décrypter plus facilement la réaction de votre animal.

  • Comprendre son chat

Pas moins expressif que le chien, le félin présente toutefois des attitudes parfois jugées plus complexes à décrypter. Pour bien comprendre son chat, il convient donc de l’étudier attentivement.

Là encore plusieurs éléments peuvent vous aider dans votre quête. En fonction de la position de la queue, des oreilles et des yeux de votre animal, vous pourrez obtenir des informations sur ses intentions.

Une queue haute peut tout aussi bien signifier le plaisir ou le jeu, qu’être le reflet d’une attitude menaçante. De la même façon, des oreilles aplaties peuvent indiquer l’agacement, l’énervement ou encore un chat sur la défensive.

Enfin, le miaulement est lui aussi caractéristique des attentes de votre animal. Il est intéressant d’apprendre à le reconnaître.

La notion d’émotion chez l’animal

Nous sommes nombreux à faire l’amalgame entre nos propres réactions et celles de nos animaux. Ainsi, lorsque nous les décrivons comme jaloux, exclusifs ou même méchants, nous faisons de l’anthropomorphisme.

Pourtant, le chien comme le chat ne sont ni jaloux, ni exclusifs, ni même méchants.

Chacun répond à une situation donnée par le comportement qui lui paraît le plus adapté. Les destructions, aboiements, miaulements ou le fait d’uriner à l’intérieur de la maison, représentent avant tout un moyen d’apaiser la frustration ressentie.

C’est ici que le comportementaliste animalier intervient, pour vous aider appréhender l’origine du trouble et faire cesser ces comportements problématiques.

L’intervention du comportementaliste, une solution pour retrouver l’équilibre

La bonne nouvelle est que le comportement de votre animal de compagnie si gênant soit-il, n’est pas sans solution.

Grâce à l’aide d’un comportementaliste animalier, et après une ou deux séances de travail, il est fort probable que le problème se résolve rapidement.

Les connaissances en éthologie et en psychologie du comportementaliste, ainsi que les informations que vous lui fournirez à propos de votre famille, de votre animal et de son cadre de vie, lui offrent une vue d’ensemble de la situation et ainsi, la possibilité de vous donner les clés pour la débloquer.